Bavardages #3 : Mars 2018

dans Bavardages par

Au mois de mars, j’ai passé une semaine à Paris où j’ai pu participer à un atelier de recherches organisé par le Centre Allemand d’histoire de l’art. Cet atelier se voulait être une introduction aux aspects artisanaux et techniques de la pratique artistique ainsi qu’à la problématique de la restauration. J’ai ainsi eu la chance de découvrir des endroits magnifiques et incroyables. Voici mes préférés :

La Chapelle de l’École des Beaux-Arts

Dernier vestige du couvent des Petits-Augustins, la chapelle a été construite au XVIIe siècle. En 1795, en pleine tourmente révolutionnaire, Alexandre Lenoir décide de sauver de la destruction des éléments du patrimoine, et inaugure le Musée des Monuments français. La chapelle abrite alors les tombeaux royaux de la basilique Saint-Denis, ainsi que des éléments architecturaux de différentes églises ou châteaux.  Le musée reste ouvert au public jusqu’en 1815, avant d’être démantelé. En 1816, les locaux sont attribués à l’École des Beaux-Arts. La chapelle accueille désormais les moulages de sculptures et les copies de tableaux des chef-d’oeuvres du Moyen-âge et de la Renaissance, comme l’immense copie du Jugement dernier de la Chapelle Sixtine. Un endroit sublime, dans un esprit très XIXe siècle, où j’ai eu la chance de recevoir un cours de dessin.


Le Musée Bourdelle 

Le musée Bourdelle a une histoire très riche, qui débute du vivant même de l’artiste, désireux de sauvegarder l’oeuvre d’une vie. La création d’un musée germe alors dans son esprit, dans la lignée du musée Rodin. Mais le musée ne verra le jour qu’après sa mort, grâce à la volonté de fer de son épouse Cléopâtre Bourdelle et de Rhodia, leur fille. Ce musée prend place dans les anciens ateliers et appartements du sculpteur, offrant au public un cadre donc très intimiste, non loin du quartier Montparnasse. Dans l’atelier de sculpture, rien n’a bougé. Les moulages d’après l’antique, le poêle, les nombreuses oeuvres en bois ou en bronze, tout semble avoir traversé le temps sans en subir les dommages, donnant à cet endroit son atmosphère si particulière.


Cette ambiance calme et méditative est accentuée par les jardins peuplés de sculptures monumentales de Bourdelle. Le jardin qui donne sur la rue contraste étonnement avec les immeubles qui lui font face. On y trouve les quatre figures du Monument au général Alvéar, ainsi que Adam, Pénélope, la Baigneuse accroupie ou encore le célèbre Heraklès archer qui lui valu un triomphe au au Salon des artistes de 1910. Le jardin intérieur est plus silencieux, épargné du mouvement de la rue. Au milieu des arbres et des fougères surgissent les bronzes verdâtres de Bourdelle.

© Benoît Fougeirol / Terra Luna
© Benoît Fougeirol / Terra Luna

Le Grand Hall, édifié en 1961 par l’architecte Henri Gautruche à l’occasion du centième anniversaire de la naissance de Bourdelle, est quant à lui destiné à accueillir les plâtres monumentaux de l’oeuvre du sculpteur. Dans cette salle, tout est grandeur et clarté, faisant écho à la Grèce antique, source d’inspiration de l’artiste. Ce hall fait le lien entre l’authenticité des ateliers d’époque et la modernité de ce lieu devenu musée.

© Philippe Ladet
© Philippe Ladet

Le musée Rodin – Meudon

La villa des Brillants, située sur les hauteurs de Meudon, est une maison de style néo-Louis XIII qui fut achetée aux enchères par Auguste Rodin le 19 décembre 1895. Comme au musée Bourdelle, nous sommes ici en présence d’une maison-musée, au coeur de l’intimité de l’artiste. Lors de ma visite, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de visiter l’intérieur de la villa, car nous étions principalement venus pour découvrir les réserves. Les réserves du musée Rodin à Meudon sont un lieu fantastique, conservant par centaines les moulages, les plâtres et les bronzes du maitre. Contenant plus de 6000 œuvres à l’inventaire, elles donnent à voir l’étendue de son oeuvre et de sa technique. Le plus impressionnant était sans doute les innombrables étagères remplies de la même oeuvre, du même buste décliné en série.

En contrebas de la villa, le musée, construit en 1930 pour remplacer le pavillon de l’Alma et inauguré en 1948, présente de nombreux plâtres : La Porte de l’Enfer, Les Bourgeois de Calais, les nombreuses études et figures pour Balzac, les monuments à Victor Hugo, à Puvis de Chavannes et à Whistler. Grâce à ses grandes verrières, la salle des plâtres est baignée de lumière naturelle et a des airs de cathédrale, où les sculptures semblent prendre vie. De la fenêtre, on aperçoit la tombe de Rodin, surmontée du Penseur.

Et vous, connaissiez-vous ces différents lieux présentés ? Avez-vous des bonnes adresses de lieux au charme encore authentique à partager, à Paris ou ailleurs ?

7 Comments

  1. Superbe billet qui donne des envies de promenades ! Je suis déjà allée au musée Rodin, par contre moi c’est l’inverse, j’ai visité la villa mais pas les réserves (sont-elles ouvertes au public ? Si oui, j’ai bêtement loupé ça, snif).

    Cela fait plusieurs fois que j’entends du bien du musée Bourdelle, il faudra bien que j’aille le visiter lors d’un prochain voyage à Paris

    Enfin, sais-tu si la chapelle est d’accès libre ?

    • Merci beaucoup !
      Les réserves du musée Rodin ne sont pas ouvertes au public, il me semble, sauf exception comme c’était le cas pour mon atelier de recherches. J’ai eu de la chance donc ! Quant à la chapelle, elle est ouverte lors d’évènements particuliers comme les journées du patrimoine. Le reste du temps, je pense que l’accès à l’École des Beaux-Arts est réservé aux étudiants et au personnel, mais c’est à vérifier !

  2. Je trouve le musée Rodin à Paris aussi très bien (avec plus de bronzes que celui de Meudon apparement). Le jardin est aussi très calme et invite à la méditation. Je ne manquerai pas de visiter le musée Bourdelle.

  3. 3 sur 3, ouf, sauvée ! ^^ Ce sont effectivement des endroits fabuleux, à découvrir absolument !
    A savoir : il est question, et c’est en cours, de transformer une partie de l’École des Beaux-Arts en Musée, afin que tout le monde puisse admirer les merveilles qui s’y trouvent… Car il y a la chapelle, mais il y a aussi le grand amphithéâtre et sa fresque fabuleuse ainsi que des collections artistiques dans les réserves qui valent le coup d’œil ! ^^

    Joli ce partage, même si je connais déjà, c’est toujours un plaisir pour les yeux ! Ce devait être génial cette semaine !
    Belle journée

Laisser un commentaire

Les derniers articles de la catégorie Bavardages

Aller en Haut
%d blogueurs aiment cette page :