L’agenda du Sud #7

dans Expositions par

C’est la rentrée, et les musées se préparent à accueillir les nouvelles expositions. Ma sélection :

Marseille

MAAOA : Jack London dans les mers du Sud, du 8 septembre 2017 au 7 janvier 2018.

Véritable invitation au voyage, cette exposition rend hommage à la vie et à l’œuvre de l’écrivain Jack London, en s’attachant tout particulièrement à son voyage dans les mers du Sud entre 1907 et 1909. Au cours de cette aventure maritime, il a traversé Hawaï, les Îles Marquises, les Îles de la Société, Samoa, Fidji, les Nouvelles-Hébrides et les Îles Salomon. L’exposition tend ainsi à faire découvrir la diversité culturelle des peuples du pacifique Sud.

Détail : affiche de l’exposition

Château Borély : White Spirit, l’éclat du blanc dans les collections Mode du château Borély. Du 14 septembre 2017 au 7 janvier 2018.

Le nouvel accrochage du département Mode du Château Borély met à l’honneur le blanc, couleur chargée d’une multitude de sens et de symboles. Une vingtaine de silhouettes variées sont ainsi à découvrir, réunies autour de la même couleur.

Galerie Alexis Pentcheff : Maurice Utrillo, solitude urbaine, du 22 septembre 2017 au 4 novembre 2017. 

Cette exposition est la première rétrospective de l’œuvre de Maurice Utrillo à Marseille, proposant une sélection de 39 œuvres originales de cet artiste du XXe siècle, fils de l’artiste Suzanne Valadon. Il est souvent présenté comme le représentant de l’Ecole de Paris, puisant son inspiration dans les cafés, les guinguettes ou les restaurants. Ses toiles paraissent pourtant désertiques, loin de l’atmosphère agitée qui règnent habituellement dans ces lieux de vie.

Détail: Maurice Utrillo, Rue Saint-Vincent sous la neige, Montmartre, Circa 1955, huile sur panneau parqueté, 38,1 x 42,6 cm.

Aix

Musée Granet : Cézanne at home, du 20 octobre 2017 au 1er avril 2018.

Longtemps resté le « musée sans Cézanne », le musée Granet conserve aujourd’hui une quinzaine d’œuvres de la main de l’artiste aixois. Ce fonds s’est progressivement enrichi avec le temps, jusqu’à la récente donation en 2017 de six lettres autographes de Cézanne par la fille du peintre Charles Camoin. Autour du prêt exceptionnel de l’œuvre Vue vers le route du Tholonet près du Château Noir, l’ensemble des œuvres du peintre sera enfin présenté.

Paul Cézanne, Les baigneuses, vers 1890. Huile sur toile, 29 x 45 cm, dépôt du musée d’Orsay.

Arles

Musée Réattu : Jacques Réattu Arelatensis, un rêve d’artiste, du 16 septembre 2017 au 7 janvier 2018.

Cette rétrospective du peintre arlésien Jacques Réattu, à qui le musée doit son nom, se tiendra sur deux lieux différents (le musée Réattu et la chapelle Saint-Anne), exposant plus de 100 peintures et 200 dessins de l’artiste. Récompensée du label « exposition d’intérêt national » par le ministère de la culture, cette exposition est le fruit de 14 ans de travail de redécouverte du peintre (restauration, numérisation, transcription, etc…). Pour la toute première fois, les six grisailles monumentales du Temple de la Raison de Marseille seront exposées, accompagnées de leurs dessins préparatoires.

Détail : Jacques Réattu, La vison de Jacob, Rome 1792, Huile sur toile, Musée Réattu Arles​.

1 Comment

Laisser un commentaire

Les derniers articles de la catégorie Expositions

L’agenda du Sud #8

Marseille Mucem : L’amour de A à Z, abécédaire des collections, du
Aller en Haut
%d blogueurs aiment cette page :