Bavardages #8 : Billet d’humeur

Voilà encore de longs mois que j’ai délaissé l’écriture de ce blog. Pas par manque d’envie, loin de là, car j’ai encore souvent le réflexe de noter des idées, des pensées, ou de garder précieusement le dépliant d’une visite pour m’en servir plus tard. Sauf que j’ai tout gardé pour moi. Ces derniers temps, plus que jamais, nous sommes noyés sous une masse de contenus et d’informations. Ai-je vraiment quelque chose de plus à apporter à tout cela ?

En l’espace de quelques semaines, tout est devenu accessible en ligne, depuis chez nous. Les musées, les galeries, les archives, et bien d’autres institutions culturelles se sont tournées vers des contenus numériques, à grands renforts d’articles, de vidéos youtube, live facebook, stories instagram… Au-delà du domaine culturel, c’est le même constat.

Si le principe est évidemment compréhensible vis-à-vis des restrictions sanitaires, et que c’est une petite victoire pour l’accessibilité de la culture au plus grand nombre, j’ai pour ma part ressenti un certain écœurement. Je ne pense pas être la seule. Comme une impression de brouhaha permanant, composé de milles et unes voix qui ne se taisaient jamais. Je me suis donc coupée de tout, le temps de me ressourcer un peu.

Ce blog est né d’une passion et pour un tas de raisons personnelles, celle-ci s’était un peu perdue (à moins que je ne me sois perdue moi-même…) Mais je reviens aujourd’hui ici, car mon envie d’écrire et de partager est toujours là, même si j’ai du mal à trouver ma place et mon lectorat. Tant pis, si je dois écrire pour être lue par seulement une ou deux personnes. Je préfère cette forme d’intimité, et c’est encore mieux si elle doit amener à un dialogue. N’hésitez pas à commenter quand vous appréciez le contenu de quelqu’un, on ne le répétera jamais assez !

Un de mes objectifs pour l’année 2021 sera donc de renouer plus sérieusement avec l’écriture, et pourquoi pas aussi sous d’autres formes, comme la fiction. J’envisage aussi de reprendre certains formats vidéo que j’avais aimé tester il y a quelques années. Ce second confinement m’offre l’occasion d’y venir plus tôt.

Serez-vous à mes côtés dans cette aventure ?

A très vite,
Lisa

Titulaire d’un master en histoire de l’art contemporain à l'Université d'Aix-Marseille, je me spécialise dans la période XIXe - XXe siècle et dans les arts en Méditerranée.

4 Comments

  1. Je viens de tomber sur ton blog en fuyant lâchement mes révisions d’art moderne, et j’en apprécie beaucoup le contenu ! Hâte de voir ce que cette reprise de l’écriture a à donner en tout cas 🙂

Laisser un commentaire

Article précédent

Mes lectures du confinement

Les derniers articles de la catégorie Bavardages

%d blogueurs aiment cette page :